© Simon Gosselin

Durée : 2h30 (sans entracte)
Accessibilité H

Placement assis 

Tarifs B : 20€ / 15€ / 12€ / 10€

Balzac au théâtre ! Une gageure que d’adapter Illusions perdues à la scène mais le roman n’est-il pas déjà inscrit dans la « comédie » humaine ? Un premier pas vers le théâtre ! Pauline Bayle compose, transpose, dispose et fait de ce roman magistral un véritable objet théâtral d’aujourd’hui.

Lucien Chardon préfère se faire appeler Lucien de Rubempré quand il part d’Angoulême afin de conquérir Paris… Lucien en quête de succès, de gloire, d’amour, d’argent… Lucien suffisant et insuffisant, naïf, arrogant mais touchant. Lucien, entre noblesse et roture, en proie à la risée car il ignore les codes de la capitale et trouve plus fort que lui dans l’égoïsme et la veulerie. Lucien et… la perte de ses illusions !       
Les six acteurs se répartissent les rôles (à l’exception de celui de Lucien) et qu’importe les genres. Sur un plateau nu, ils sont dans l’arène, entourés, encerclés, enfermés, par les spectateurs ainsi impliqués.

Triomphe de l’égoïsme, du quant à soi, du compromis, des compromissions. De l’ascension à la chute, il est question d’une destinée individuelle guidée par l’ambition et l’arrivisme. Il est aussi question d’un aveuglement collectif emporté par les illusions du capitalisme.

« Pauline Bayle réussit un spectacle d’une force, d’une beauté, d’une tenue et d’une qualité dramaturgique exceptionnelles. Voilà une pièce qui mériterait des spectateurs très nombreux tant elle réussit à lier une insolente audace artistique à une accessibilité totale. »
La Terrasse

 

« La vingtaine de personnages retenue dans l’adaptation est vaillamment endossée par cinq jeunes comédiens et l’adaptation, fidèle, épurée, ne laisse pas le temps de souffler. »
Le Figaro

 

« La jeune metteure en scène livre une version condensée, fluide et limpide du monument romanesque de Balzac. Un tour de force où l’apparente simplicité du geste n’a d’égal que l’impressionnante acuité du propos. »
Sceneweb

Production

Production déléguée : Compagnie À Tire-d’aile Coproduction : Scène nationale d’Albi, TANDEM Scène nationale, Espace 1789, scène conventionnée Saint-Ouen, MC2 : Grenoble, Théâtre de la Bastille, La Coursive Scène Nationale La Rochelle, Théâtre La passerelle – Scène Nationale de Gap et des Alpes du Sud, Châteauvallon scène nationale, Théâtre de Chartres Avec le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication / DRAC Ile de France, de la Région Ile de France, de l’ADAMI et du CENTQUATRE-PARIS Remerciements : Clément Camar-Mercier, Géraldine Chaillou, Viktoria Kozlova, Loïc Renard, Victor Rodenbach, Victor Roussel, Julius Tessarech
Le Département de la Seine-Saint-Denis a soutenu la création de cette œuvre.
La Compagnie À Tire-d’aile est en résidence à l’Espace 1789, Scène conventionnée de Saint-Ouen, avec le soutien du département de la Seine-Saint-Denis.

Distribution

Adaptation Pauline Bayle, d’après Balzac Mise en scène Pauline Bayle Avec Charlotte Van Bervesselès, Hélène Chevallier, Guillaume Compiano, Alex Fondja, Jenna Thiam et la participation de Viktoria Kozlova ou Pauline Bayle Assistanat à la mise en scène Isabelle Antoine Scénographie Pauline Bayle, Fanny Laplane Lumières Pascal Noël Costumes Pétronille Salomé Musique Julien Lemonnier Régie générale / lumière Jérôme Delporte, David Olszewski Régie plateau Ingrid Chevalier, Lucas Frankias Administration / Diffusion Margaux Naudet Agence de presse Plan Bey

chargement