Balkano-Punk voyager
LE KUBB - GRANDE SALLE, Évreux

SOVIET SUPREM + RADIX

Fête de la Soupe

Pour cette 7ème Fête de la Soupe, les marxiens débarquent de la planète rouge pour conquérir le globe !

#Balkano-Punk #Déjanté #Absurde #Hip-Hop #Humour #Soviet #Potache   #voyager

Informations pratiques

19h : Ouverture de la Fête de la Soupe !
Seul, entre amis, en famille, avec vos collègues... Venez goûter les recettes préparée par les associations ébroïciennes.
Soupe offerte aux personnes munies d'un billet pour le concert.

20h30 : Début des concerts

Accessibilité H

Placement debout / Vestiaire à 1€

Tarifs E : unité 16€ / 14€ / 10€ adhérent 12€ / 9€ / 5€

Bar et snacking

Le Tangram remet le couvert ! Les associations ébroïciennes, toutes activités confondues, coiffent leurs toques pour vous faire goûter leurs recettes de soupe et vous faire voyager au grès des saveurs et des continents. En cette journée qui promet d'être froide dehors mais brûlante au Kubb, un vent venu de Russie pourrait bien faire danser les foules...

SOVIET SUPREM

FBINSITE WEB

Que se passe-t-il quand le chanteur du groupe Java, R.Wan, rencontre celui de La Caravane Passe, Toma Feterman ? On croirait le début d'une bonne blague et on n'en est pas loin avec Soviet Suprem. Leur nouvel album intitulé Marx Attack sorti au mois de Marx, cela va de soi, met tout le monde sur orbite ! Leurs personnages Sylvester Staline et John Lenine, associés aux gros bras de Dj Croute Chef donnent le rythme sur un dancefloor chauffé à… rouge ! Un cocktail détonnant de musiques de l’est, de hip-hop, de ragga, de techno et surtout… une grosse dose d’humour.

Radix

FB

Antoine Sergent et Frédéric Jouhannet puisent leur inspiration dans les folklores réels ou imaginés. Leur répertoire est composé de musiques des Balkans, de compositions personnelles et de musiques traditionnelles Circasienne, Adygéenne et Tchétchène. Arrangées librement et de manière spontanée, elles laissent toute la place à l’improvisation et au partage.

"Avec Marx Attack, ce duo de joyeux drilles parisiens transforme le dancefloor en Place Rouge."

L'Express