© Arnaud Bertereau

Durée 1H30

Tarif B

Accessibilité

Le texte de Manon Thorel est construit à partir de témoignages de détenus.

Des mots et des confidences recueillis par une équipe d’artistes réunis autour du projet d’écriture, de création.

Un travail collectif qui est aussi une réflexion sur l’exclusion, sur l’autre et le regard porté sur lui, sur notre capacité à entendre, sur notre attachement, notre… détachement.

Condamné à perpétuité à 35 ans, Jean est le catalyseur de ces confidences et des interrogations qu’elles ont pu susciter. Jusqu’où peut aller notre empathie ? Quelles sont les limites de notre compréhension ?

Sur scène, dans un décor nu, trône une machine à laver.

Un gros objet du quotidien qui fait ressurgir les souvenirs et les gestes de l’enfance.

Une machine à remonter le temps, une machine où se réfugier, se cacher. Une machine, compagne des punitions, des premières exclusions, des premières… réclusions. Il n’y a pas que nos amours qui passent « à la machine » !

 

Production

Production
Compagnie Le Chat Foin


Coproduction
L’Etincelle - Théâtre(s) de la Ville de Rouen, Dieppe Scène Nationale, Le Rayon Vert - Scène conventionnée de Saint-Valéry-en-Caux,
La Renaissance - Mondeville, Commédiamuse - Petit-Couronne, Le Tangram - Scène Nationale Evreux-Louviers, Maison de l’Université - Mont-Saint-Aignan,

La Compagnie est conventionnée par Le Ministère de la Culture / Drac Normandie, La Région Normandie et La Ville de Rouen

Avec le soutien du Département de Seine-Maritime

Distribution

Avec
Bryan Chivot, Jade Collinet, Aurélie Edeline, Martin Legros, Manon Thorell


Mise en scène
Yann Dacosta, Stéphanie Chêne & Manon Thorel


Texte
Manon Thorel


Assistant mise en scène
Romain Collard


Chorégraphie
Stéphanie Chêne


Création lumière
Sam Steiner


Création Sonore
Mathieu Leclere


Scénographie et construction
Grégoire Faucheux & Olivier Leroy


Costumes
Elsa Bourdin


Régisseur général
Marc Leroy

chargement