Dans l'actu !

Les Scènes Nationales fêtent leur 30 ans d'existence !

Trente ans de création et de partage avec les publics sur les territoires

Le saviez-vous ? Le Tangram fait partie d'un réseau de 76 scènes nationales réparties sur l'ensemble des régions métropolitaines et en outre-mer. Le 16 décembre 2021, l'association des Scènes Nationales célèbrait les 30 ans du Label Scène Nationale. Vous vous demandez encore ce qu'est une scène nationale ? Lisez l'article. 

 

Le réseau des Scènes nationales représente 76 maisons dédiées à la création contemporaine, réparties sur l’ensemble des régions métropolitaines, ainsi qu’en outre-mer. Principalement implantées au coeur des villes ou des agglomérations de taille moyenne (50 000 à 200 000 habitants), elles sont financées par leur ministère de tutelle, le Ministère de la Culture, par les collectivités territoriales (villes, communautés de communes, conseils départementaux, régions) et par des mécènes.


Reflet de la diversité du paysage français, elles partagent les mêmes missions :
- soutenir la création artistique ;
- proposer une programmation permanente pluridisciplinaire et exigeante ;
- développer une offre culturelle auprès de l’ensemble de la population.


À ce titre, elles jouent un rôle essentiel dans l’aménagement et l’irrigation culturelle du territoire. Elles mettent en oeuvre leurs projets à partir de complexes architecturaux voués à la rencontre de tous les arts du spectacle vivant mais aussi, pour bon nombre d’entre elles, des arts visuels et numériques, de la littérature et du cinéma. 

 

LES MISSIONS DES SCÈNES NATIONALES 


Dotées de moyens et d’outils de production, les Scènes nationales accompagnent des projets artistiques et des artistes dans leurs processus de création. Elles soutiennent la diffusion dans les réseaux du spectacle vivant, contribuant ainsi au renouvellement des esthétiques, des langages et des talents sur les scènes française, européenne et internationale.


Elles sont l’un des premiers pôles pour la mise en oeuvre d’activités d’éducation artistique, d’actions spécifiques de sensibilisation et de médiation, pour l’accès de tous à la culture et plus particulièrement les jeunes, avec des ateliers, des rencontres, des expositions, des conférences, des spectacles décentralisés, des interventions d’artistes et de médiateurs dans les prisons, les hôpitaux ou les écoles, collèges, lycées, universités.


Elles favorisent un travail avec les réseaux associatifs, socioculturels, socio-éducatifs et développent ainsi un maillage et de nombreux  partenariats inscrits dans le temps sur le territoire.


Publié le

chargement