Durée 1h45

Tarif B 20€ | 15€ | 12€ | 10€

Le spectacle bénéficie du soutien de la Région Normandie pour l'action culturelle être spectateur autour de Flaubert Illuminé

 

D’une part, la dernière œuvre de Gustave Flaubert, publiée trois ans avant sa mort en 1880, réunissant un récit réaliste, Un cœur simple, une plongée dans le Moyen-Âge mystique avec La Légende de Saint Julien l’hospitalier et dans la Grèce antique avec Hérodias. Un triptyque de textes très divers portés par une même harmonieuse alchimie.

De l’autre, une œuvre de fin de vie, écrite par un Beethoven plus intime, comme porté à la confidence.

Carine Piazzi et Oswald Sallaberger ont souhaité traquer les liens qui unissent les deux créations, les faire dialoguer et résonner par-delà les modes d’expression.

Pour cela, ils recourent à l’épreuve du « gueuloir », cher à Flaubert qui aimait à dire ses textes à haute voix afin de leur apporter une ultime retouche… Une dernière note ?

« Après cela, que reste-t-il à écrire ? » disait Flaubert à l’écoute du musicien.

Pourtant, ils ne se sont jamais rencontrés (Flaubert a six ans à la mort de Beethoven), mais le lien et l’admiration artistiques sont avérés.

La rencontre est donc tout aussi artistique qu’imaginaire. Flaubert et Beethoven, l’écrivain et le musicien, le conte et le quatuor, les mots et les notes confondus dans une même scénographie « résolument contemporaine » faite de géométrie et de couleurs.

Une mise à nu de la simplicité des très grands. Et pourquoi pas l’occasion d’une éducation… musicale ?

 

Découvrez l'interview audio de Carine Piazzi lors de la résidence de création en septembre 2021 au Théâtre Legendre (Interview Claire Nini)

 

 

"Les mots de Flaubert illuminent la musique de Beethoven". Relikto

 

 

Production

Production : La Maison Illuminée et la Compagnie KonfisKé(e)

Production déléguée : Compagnie KonfisKé(e)

Coproductions : Théâtre Le Passage – Scène conventionnée de Fécamp, Le Tangram – Scène Nationale d'Evreux, Le Rayon Vert – Saint Valéry-en-Caux, Expansion Artistique – Le Grand Quevilly.

Avec le soutien : de la Drac et la Région Normandie, du Département de Seine-Maritime, de la Ville de Rouen, du Festival Terres de Paroles. Projet Labellisé par le Comité Scientifique Flaubert 21. Résidences : Théâtre Le Passage – Scène conventionnée de Fécamp, Le Tangram – Scène Nationale d'Evreux, Le Rayon Vert – Saint Valéry-en-Caux, Expansion Artistique – Le Grand Quevilly , Labo Victor Hugo – Rouen.

Remerciements : La Maison du Théâtre et de la Danse d'Epinay-sur-Seine. La Compagnie KonfisKé(e) est conventionnée dans le cadre de l'aide à l'émergence 2020-2021 de la ville de Rouen.

Distribution

Flaubert Illuminé adaptation de Trois Contes de Gustave Flaubert & Opus 131 Quatuor en ut dièse mineur de Ludwig Van Beethoven.

Mise en scène Carine Piazzi
Direction musicale et violon Oswald Sallaberger
Jeu Carine Piazzi et Mathieu Montanier
Chanteuse lyrique et jeu Odile Heimburger
Artistes musicien.nes Oswald Sallaberger et les artistes musicien.nes de la Maison Illuminée : Maud Lovett (violon), Tess Joly (alto), Myrtille Hetzel (violoncelle)
Dramaturge – collaborateur artistique Pierre Angelo Zavaglia
Régisseur général et créateur son Antoine Campredon

Régisseur lumières (tournée) : Baptiste Danger
Scénographe Charlotte Gautier Van Tour
Créateur lumières Jimmy Boury
Costumière Camille Pénager
Directrice de production Annabelle Couto – Le Bureau des Filles

chargement