Tarif B 20€ | 15€ | 12€ | 10€

Accessibilité 

   

Pode ser (solo, 17 min)

Seule, Leïla, en robe rose, très sage - trop peut-être - interprète un personnage, « un peu bancal », « un peu décalé » et très rebelle.

Leïla Ka décline les autres soi, le rapport à soi-même et aux autres.

Elle restitue les identités multiples qui l’habitent ou qui l’ont habitée, celles qu’elle a assumées, celles qu’elle a refusées, celles qui lui ont été collées sur le corps, sur la peau.

Une démarche que la chorégraphe et danseuse définit comme « la mise en scène d’une tentative de révolte ».

Sous la robe… jogging et baskets, hip-hop, boxe et capoeira.

Tour à tour déterminée et victorieuse ou vaincue et blessée. Quinze minutes denses et intenses comme un combat « théâtral ».

Un solo d’une beauté existentielle dont on perçoit la force de l’audace et la fragilité intime.

 

C’est toi qu’on adore (duo, 25 min)

Pour le second volet de la soirée, la ligne des gestes est voisine mais c’est en duo qu’ils se conjuguent. Leïla Ka et Jane Fournier Dumet vont poursuivre la quête, affronter l’adversité, tenter de vaincre, toujours se relever après les chutes.

Elles sont deux mais pourraient être cent ou mille. Ensembles, elles s’élancent bancales, malades ou parfois heureuses, et s’engagent peut-être pour le meilleur mais probablement pour le pire.

Contre eux une adversité que l’on devine mais dont on ne sait rien.

Héroines, tour à tour invincibles ou tragiquement vulnérables, elles avancent, résistent, s’effondrent parfois, mais s’évertuent inlassablement à lutter jusqu’à l’épuisement des forces que l’on sent poindre.

Dans une trajectoire sinueuse faite de moments victoires et de faiblesse où se mêlent autant d’espoir que de désillusion, « C’est toi qu’on adore » est un cri d’espoir où le corps exulte ce qu’il a de plus cher, cette pulsion de vie qui nous tient debout.

Deux pièces dont on perçoit l’âpreté de l’enjeu, de la déchirure. Et dans ces corps en lutte, les visages dansent aussi !

 

 

« La jeune interprète mélange savamment et gracieusement hip hop et danse contemporaine. […]
On songe à La Jeune fille et la Mort tant son discours est limpide, puissant et époustouflant de vérité en seulement 15 minutes. »
Sophie Lesort, DanserCanalHistorique 

 

« Un solo coup de poing »
Nathalie Yokel, La Terrasse

 

« Cet instantané a la puissance d’un uppercut et d’une révélation. »
Léna Martinelli, Les Trois Coups

 

« Leïla Ka aborde la question des contradictions de l’être avec une force peu commune. […] »
Philippe Verrièle, DanserCanalHistorique

 

« La dance intrique l’élégante élasticité de l’agressée à la raideur d’une combattante. Tout est radicalement magnifique. La jeune chorégraphe hypnotise la salle. Chacun retient son souffle devant
la beauté du geste, mais aussi devant ce combat entre cette formidable artiste et la musique […] »
David Rofé Sarfati, Toute la culture

 

«[…] Leïla est une princesse furieuse, une guerrière romantique, un garçon manqué […] et déploie son corps en brisures d’origami, avec une énergie rageuse.
Mélange des genres, mixité des styles et des danses, maîtrise de l’écriture et de la scénographie. »
Véronique Vanier, CCCdanse

 

Production

Soutiens et coproductions :

Pode Ser 

IADU / La Villette Fondation de France 2017 - Paris Compagnie Dyptik - St-Etienne ;

Espace Keraudy - Plougonvelin ; Festival La becquée - Brest ; Le Flow - CESU - Lille ; Micadanses - Paris

Le théâtre - Scène nationale - St-Nazaire Théâtre Icare - St-Nazaire

C’est toi qu’on adore 

Centre Des Arts - Scène Conventionnée Enghien Les Bains L’étoile Du Nord - Scène Conventionnée – Paris ; Espace 1789 - Saint-Ouen ; Festival La Becquée – Brest ; Iadu / La Villette - Fondation De France 2019— Paris ; Le Théâtre - Scène Nationale - Saint-Nazaire ; Micadanses – Paris ; Le 104 Laboratoire Des Cultures Urbaines Et Espaces Publics - Paris Sept Cent Quatre Vingt Trois / Cie 29.27 – Nantes ; Conseil Départemental De Loire Atlantique Région Des Pays De La Loire

Distribution

PODE SER

Chorégraphie et interprétation : Leïla Ka
Création lumière : Laurent Fallot

 

C'EST TOI QU'ON ADORE

Chorégraphie : Leïla Ka
Interprétation : Jane Fournier Dumet et Leïla Ka
Création lumière : Laurent Fallot

chargement